> Annulation du “NeufNeuf Festival”

« À tous,

Notre déception est grande. Partenaires, artistes, techniciens, chargés de production, de communication, d’administration, prestataires techniques et catering mais aussi la presse culturelle locale et nationale maintenant en sursis elle aussi… tous étaient mobilisés pour la bonne tenue de cette manifestation. Nous avions rebondi avec les contraintes imposées, nous avions avec les structures et villes qui nous accompagnent chaque année sur le festival, adapté rigoureusement l’accueil des publics. Enfin, avant de recevoir le coup fatal nous nous étions inclinés, in extremis, en modifiant les horaires des séances. Et puis… Noir.

Merci à vous

Angelica Ardiot & Naomi Charlot (NANA Movement), Sandrine Frétault et Lorenzo Dallaï (Cie Roberte & Robert), Frank Micheletti (Kubilai Khan Investigations), Hamdi Dridi (Cie Chantiers Publics), Bouziane Bouteldja (Cie Dans6T), Nancy Naous (4120.CORPS), Marion Muzac (MZ Prod), Agathe Thevenot & Marielle Morales (Cie Mala Hierba), Cindy Van Acker (Cie Greffe), Julie Nioche (A.I.M.E), Francesca Ziviani (Cie Sens Intérieur Brut), Samuel Mathieu (Cie Samuel Mathieu), Sylvain Huc (Cie Sylvain Huc).

Merci à vous

J’aimerais rappeler que le “NeufNeuf Festival”, cette année, accueillait dix-huit spectacles, plus de quatre masterclass (INSA Toulouse, Extensions/ CDCN Toulouse, EMEA de Cugnaux, La FREC, CRR de Toulouse, Asso Ça Cirkule…) en partenariat avec six communes impliquées et engagées : Cugnaux, Toulouse, Tournefeuille, Rieux-Volvestre, Peyssies, Balma. Dans le cadre de La Plateforme (dispositif de résidence), ce sont aussi sept équipes en coproduction et/ou en accueil en résidences : Anna Chirescu (Cie Anna & Grégoire), Cécile Grassin (Cie Appach), Marion Muzac (MZ Production), Marielle Hocdet et Matthieu Cottin (Cie Process), Angelica Ardiot & Naomi Charlot (NANA Movement), Sandrine Maisonneuve, Agathe Thevenot & Marielle Morales (Cie Mala Hierba).

Le “NeufNeuf” collabore avec La Place de la Danse CDCN Toulouse – Occitanie, Le Centre Culturel Théâtre des Mazades, Le Ring – scène périphérique à Toulouse, L’Escale à Tournefeuille, La Grainerie – Fabrique des Arts du Cirque et de l’Itinérance à Balma, Le Périscope – scène conventionnée, art et création pour les arts de la marionnette à Nîmes, La Maison – CDCN Uzès Gard Occitanie, La Manufacture – CDCN Nouvelle-Aquitaine Bordeaux – La Rochelle à Bordeaux, L’Étoile du Nord – Scène conventionnée danse à Paris, et le Collectif Enjeux.

C’est également le soutien d’Occitanie en Scène et de l’ONDA avec qui cette année nous devions réaliser avec le Théâtre Sorano, le Théâtre de la Cité, Occitanie en scène et Puissance 4, une RIDA pluridisciplinaire. Enfin, au-delà des villes et des structures, ce sont aussi des soutiens institutionnels, majeurs et indispensables (DRAC et Région Occitanie, département de la Haute-Garonne) qui nous permettent de réaliser le “NeufNeuf Festival” et La Plateforme, projets portés par la Compagnie Samuel Mathieu.

Merci à vous

Le spectacle vivant est aujourd’hui mis à mal. Autrefois vecteur de valeurs fondamentales, il semble passer au dernier rang des priorités du moment, même s’il a été le meilleur élève dans cette crise qui ne fait que commencer… Dans ce contexte difficile, je souhaitais partager et conclure par une synthèse d’observations, de réflexions et d’inquiétudes montantes des équipes artistiques dont je fais partie, glanées durant les premiers confinements, déconfinements et couvre-feu.

Sans les équipes artistiques, les théâtres, lieux de diffusion et organismes de production perdent leur raison d’être. Ces équipes artistiques construisent la matière qui fait œuvre, nourrissent le sens d’une programmation artistique et oriente une action culturelle et les relations avec le public. Précaires ou pas, beaucoup d’entre elles, se situent en bout de chaine des financements et subissent de plein fouet les intempéries politiques, économiques et sociétales, écartées des arbitrages majeurs les concernant. Ce modèle culturel que nous connaissons, que nous cautionnons tous et auquel nous avons tous contribué, artistes, acteurs culturels, publics, s’est construit sur quarante années. Nous en sommes fiers aujourd’hui, mais il laisse apparaitre des failles, des dysfonctionnements devant faire appel à notre vigilance à tous, artistes et acteurs culturels afin de garantir l’équilibre, pour une pérennité de nos professions et de nos valeurs communes aujourd’hui bousculées et très fragilisées.

Toute l’équipe de la Compagnie Samuel Mathieu et du “NeufNeuf Festival” vous remercie et espère vous retrouver nombreux pour une XIIème édition.

Bonne continuation

Samuel Mathieu »