> De Moscou à Toulouse

Deuxième édition à Toulouse des “Musicales franco-russes”, festival dont la direction artistique est assurée par le chef d’orchestre Tugan Sokhiev.

La deuxième édition des “Musicales franco-russes” débute à Toulouse quelques semaines après l’annonce par la Métropole du prolongement d’un an du contrat de Tugan Sokhiev à la direction de l’Orchestre national du Capitole de Toulouse, poste qu’il occupe depuis 2008 et qu’il n’est visiblement pas prêt de quitter, tant son succès toulousain reste intact et a conquis l’admiration de nombreux observateurs de la sphère classique. « La force des “Musicales franco-russes” est d’être incarnée par un artiste à la dimension locale et internationale », constate Laurent Bayle, président de l’association organisatrice du festival — par ailleurs directeur de la Cité de la Musique et président de la Philharmonie de Paris.

« C’est un rêve que j’ai eu ces dernières années à Toulouse : fêter cette relation forte, musicale, entre les deux pays. Je suis ravi que mon rêve se cristallise, se réalise dans cette ville musicale, avec l’Orchestre du Capitole, et l’Orchestre du Bolchoï avec qui je travaille désormais depuis cinq ans », assurait le maestro ossète lors du lancement de la première édition de ce festival dont il assure la direction artistique. S’appuyant sur le dynamisme local en matière d’offre culturelle, le dialogue entre musique française et musique russe se poursuit cette année avec un programme réunissant des concerts, rencontres et projections, à la croisée de la musique, du cinéma et de la littérature.

Placées sous le signe de la transmission, les “Musicales franco-russes” accueillent désormais l’Académie de direction d’orchestre créée en 2016 par Tugan Sokhiev. Dirigée par le chef ossète, cette académie est un lieu de transmission de technique de direction d’orchestre auprès de jeunes chefs à l’orée de leur carrière. Tugan Sokhiev, tout comme Yuri Temirkanov, Valery Gergiev ou encore Semyon Bychkov, a reçu l’enseignement d’Ilya Musin au conservatoire de Saint-Pétersbourg. Assisté par Sabrie Bekiroval, il donne aujourd’hui de son temps pour transmettre à son tour cet art de direction d’orchestre, avec les musiciens de la phalange toulousaine : « Grâce à l’enseignement d’Ilya Musin, Sabrie Bekirova et moi-même avons hérité de la grande école de direction de Saint-Pétersbourg. À notre tour de transmettre ce savoir-faire et cette tradition, et d’aider au développement musical de jeunes chefs. Ce goût, cette nécessité même de la transmission, me semblent d’autant plus importants ici, à Toulouse, ville de tradition et d’excellence qui a toujours eu le souci de la formation de la jeunesse », assure Tugan Sokhiev.

Malgré l’annulation des concerts de la troupe du Théâtre Bolchoï de Moscou, en raison des circonstances sanitaires liées à l’épidémie de Coronavirus (1), le maestro devrait se produire à la Halle aux Grains à la tête de son autre phalange, l’Orchestre national du Capitole, avec au programme “Nocturnes” de Claude Debussy et “Le Sacre du Printemps” de Igor Stravinski. Le Russe Maxim Emelyanychev ne dirigera pas les deux concerts annoncés à la Halle aux Grains avec l’ONCT (1), mais jouera au piano les sonates de Claude Debussy, Francis Poulenc et Sergueï Rachmaninov, avec le violoncelliste français Victor Julien-Laferrière, à l’auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines. Les musiciens de l’Orchestre du Capitole multiplieront les concerts de musique de chambre aux quatre coins de la ville (Théâtre Garonne, Les Abattoirs, Halle aux Grains, Halle de La Machine), et le Théâtre Garonne invite l’ensemble L’Instant Donné pour un programme chambriste (Debussy, Denisov, etc.).

À la Halle aux Grains, Jean-François Zygel relatera au piano, avec quelques invités, “La Fabuleuse histoire de Michel Strogoff”, d’après le roman de Jules Verne. Enfin, la Cinémathèque de Toulouse présente une rétrospective dédiée au cinéaste russe Andreï Kontchalovski, en sa présence, ainsi que trois ciné-concerts, dont “Le Cuirassé Potemkine” avec l’ONCT, à la Halle aux Grains, en clôture des festivités.

Cette deuxième édition du festival coïncide avec la parution d’un nouvel enregistrement de l’Orchestre national du Capitole de Toulouse, le sixième réalisé sous la direction de Tugan Sokhiev. Après cinq disques chez Naïve, la Huitième symphonie de Dmitri Chostakovitch qui a été captée en public à la Halle aux Grains, à l’automne dernier, est aujourd’hui disponible chez Warner Classics.

> Jérôme Gac

photo : T. Sokhiev © Marco Borggreve

(1) Les trois concerts du Chœur et de l’Orchestre du Théâtre Bolchoï sont annulés en raison de l’interdiction des rassemblements de plus de 1 000 personnes consécutive à l’épidémie de Coronavirus-Covid 19,

(2) Concerts de l’ONCT annulés les 14, 21, 22, 23 et 24 mars à la Halle aux Grains, en raison de d’un mouvement de grève et de l’interdiction des rassemblements de plus de 1 000 personnes consécutive à l’épidémie de Coronavirus-Covid 19

  • Les “Musicales franco-russes”, du 10 mars au 3 avril, à la Halle aux Grains (place Dupuy, 05 61 63 13 13) ; au Théâtre Garonne (1, avenue du Château d’Eau, 05 62 48 54 77) ; à la Cinémathèque de Toulouse (69, rue du Taur, 05 62 30 30 10), à l’Auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines (12, place Saint-Pierre, 05 61 63 13 13), etc.