> Pop-rock disruptive

Échappé pour un temps du groupe Eiffel dont il est le mentor, Romain Humeau est de retour sur ses terres d’origine pour y présenter un nouvel album solo, “Mousquetaire #2” ou la suite plus acérée du premier volume paru en 2016.

Nous l’avons connu au siècle dernier au sein du groupe Oobik & the Pucks (déjà avec Estelle sa compagne), puis avec son projet pop-rock ultra abouti Eiffel, combo hyper-remuant avec lequel il a pondu cinq albums marquants et donné des centaines de concerts mémorables. Romain Humeau est un stakhanoviste, un véritable prodige, mélodiste hors pair et exigeant qui a su s’imposer et marquer sa place dans la faille rock-pop d’en France. Il a travaillé avec Bashung, Bernard Lavilliers pour qui il a réalisé deux albums, collaboré avec son ami Bertrand Cantat, et partage une aventure poétique avec le comédien Denis Lavant autour du roman de Michel Tournier “Vendredi ou les limbes du Pacifique”. Voici donc notre pop-héraut, aujourd’hui âgé de 46 ans, de retour avec un troisième album solo attendu par les fans. Un “Mousquetaire #2” paru le 25 janvier dernier(*) enregistré dans son homme-studio à Bordeaux, sa désormais terre d’adoption après le Lot-et-Garonne, Toulouse puis Paris. Un nouvel opus qui marque un tournant dans la carrière de Romain puisque totalement autoproduit et auto-diffusé par l’artiste lui-même! À ce propos, le chanteur précise : « On peut vendre peu, mais beau et bien. Et en vivre dignement. Seule solution : quitter les chemins tracés à nos places. La décroissance dans l’artisanat. Star System en négatif. »… sa façon à lui de claquer la porte du business musical complètement vérolé. Compositeur émérite, musicien chevronné, mélodiste confirmé, créateur d’harmonies précieuses, arrangeur délicat, amoureux des mots et de littérature, ce Romain  — pas fou du tout — n’oublie jamais ses références musicales à piocher outre-Manche, notamment chez XTC, chez Blur… mais aussi chez les Kinks et les Beatles. Vous êtes prévenus!

> Éric Roméra

• En version solo acoustique le samedi 3 février à La Saint Dynamo (6, rue Amélie, métro Jean Jaurès, 06 01 30 24 52),

• En version band surprise le vendredi 9 février, 21h00, au Rio Grande à Montauban (3, rue Ferdinand Buisson, 05 63 91 19 19)

(*) paru chez Seed Bombs Music : www.seedbombsmusic.com