> Sokhiev reste Toulousain

Le contrat de Tugan Sokhiev à la tête de l’Orchestre national du Capitole de Toulouse vient d’être prolongé jusqu’à l’été 2021.

Nommé, après le départ de Michel Plasson en 2003, conseiller musical et premier chef invité de l’Orchestre national du Capitole de Toulouse, Tugan Sokhiev devint en 2008 le directeur musical de la phalange toulousaine. Également directeur musical du Théâtre Bolchoï de Moscou depuis 2014, le chef ossète a fait cet automne des débuts très remarqués à la tête de l’Orchestre de Paris, ce qui fait de lui l’un des possibles successeurs de Daniel Harding qui a quitté son poste à la tête de cet orchestre au terme de la saison dernière. L’hypothèse d’une carrière parisienne semble pour le moment s’éloigner, puisque le contrat de Tugan Sokhiev à Toulouse, qui arrivait à échéance à la fin de cette saison, vient d’être prolongé d’un an par la Métropole.

« Tugan Sokhiev est un chef qui reste très sollicité à l’international. Il souhaite continuer pour une année supplémentaire et nous nous réjouissons de cette collaboration assez unique, comme tous les mélomanes. Tout le travail de développement artistique mené avec l’orchestre a permis de hisser celui-ci à un niveau d’excellence dont bénéficient tous les chefs invités pour le plus grand bonheur des spectateurs et des musiciens », a déclaré Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de la Métropole, dans un communiqué daté du 19 décembre.

Visiblement très attaché à Toulouse, où il a créé la saison dernière un festival — les “Musicales franco-russes”, qu’il dirige avec Thierry d’Argoubet, le délégué général de l’Orchestre national du Capitole de Toulouse —, Tugan Sokhiev a toujours déclaré que son départ de la Ville rose ne serait pas d’actualité avant que la lassitude ne s’installe dans sa relation avec la phalange. Le chef développe en effet une relation privilégiée avec ses musiciens, contribuant à faire de l’Orchestre national du Capitole de Toulouse l’une des formations les plus reconnues sur la scène musicale internationale. Cette nouvelle année à la direction musicale de l’ONCT « prolonge l’engagement du chef ossète, qui reste un acteur éclairé du projet de définition du futur auditorium, jusqu’à l’été 2021 », précise le communiqué.

> Jérôme Gac

photo : T. Sokhiev © Marc Brenner